ACCUEIL NEWS TRACKLIST CATALOGUE CONTACT


   
 

Le Gang des bigoudènes
(saison 1)

Anna, Suzanna, Tristana, Leila. Quatre jeunes homosexuelles en quête d'absolu, égarées dans les méandres des corps et du cœur. Paris, ses terrasses de café, ses arrière-cours d'immeubles et la Seine, immuable, sert de toile de fond aux love stories arc-en-ciel des bigoudènes.

Ebook disponible dans tous les formats numériques.

 
EXTRAIT   BONUS   FEUILLETER
 
3,61 € -/ -$3.99 (prix indicatif)
 
       
 
 
 
E X T R A I T
 
 

Anna, Suzanna

« Tu lui as dit ?
– Pas encore. »
Silence.
« Tu me conseilles quoi ?
– Alors là, je ne sais pas. La vérité ?
– Elle me tuera, je le sais déjà.
– Écoute, de toute façon, au point où vous en êtes…
– Oh ça, je sais. »
Suzanna s’appuie contre le dossier de la chaise en métal qui lui fait décidément très mal au dos… à moins que ce ne soit autre chose, se dit-elle en se redressant aussitôt. Pourquoi fallait-il qu’elle cède ? Elle n’a jamais pu faire autrement. Les femmes lui font tourner la tête : la ligne de leurs épaules, la courbe de leurs hanches, la rondeur de leurs…
« Tu vas faire quoi ? »
Anna vient de planter ses yeux dans les siens ; ce regard clair, imparable, qui ne laisse rien passer, qui sait si l’on ment, qui scrute le fond de l’âme. La voilà radiographiée, scannée — dévoilée. Suzanna décroise les jambes, les recroise, rapproche sa chaise dans un grincement.
« Tu as une cigarette ?
– Sers-toi. »
Anna lui tend un paquet de Royale bleu en expirant, nonchalante, la fumée, en attente d’une réponse — qui ne vient pas. Comment viendrait-elle ? Cette fois, ça y est, Suzanna est arrivée au bout de ce qu’elle redoutait : infidélité. Un seul mot pour des semaines de…
« Alors ?
– Alors rien. Je dois m’en aller. Je vais être en retard à mon rendez-vous.
– Comme tu voudras. Mes amitiés à ta belle.
– C’est ça. »
Suzanna écrase sèchement la cigarette qu’elle vient d’allumer dans le cendrier. Elle déteste — elle a toujours détesté — cet humour cinglant, et pourtant terriblement juste, d’Anna. Inutile de répondre, elle sait déjà ce qui va se passer : de la colère, des cris, des larmes ; de la vaisselle cassée, peut-être. Un nombre indéterminé de mots dont le suffixe se finira, invariablement, en « asse ». Suzanna guette le visage de son amie, pour un sourire qui ne vient pas ; juste ce regard, fixe et froid.
« Salut.
– À plus. »
Et voilà. Un café, une cigarette et le sentiment d’être dans l’impasse. Mais comment résister ? Leila, sa compagne depuis des années, est belle, Suzanna le sait, mais son amante d’hier lui procure une ivresse, une fureur de la chair impossible à combler. Oui, elle a compris, Anna le lui a dit sans un mot, comme à son habitude : elle est dans l’impasse et, cette fois, pour de bon. Encore un mot en « asse ». Décidément.

 
 
 
     
 
B A N D E -- -A N N O N C E
S U P P L É M E N T S
     
Un parfum de liberté
       

Genèse – Le Gang des bigoudènes a vu le jour en mars 2013, juste avant l’équinoxe de printemps. La pluie et les brumes, omniprésentes, ne laissèrent la place au soleil que
de toutes petites journées.

Musiques associées
Der Erlkönig, Franz Schubert
int. Anne Sofie von Otter
À chaque fois, Barbara
The trees on the mountain,
int. Renée Fleming
Erotica, Madonna
Se mai senti spirarti sul
volto,
C.W. Gluck, int. Cecilia Bartoli

Le maté est une infusion traditionnelle issue de la culture des Amérindiens Guaranis. Le mot vient
du quechua mathi en référence au récipient utilisé pour le boire. Consommée chaude ou froide au
Brésil et au Paraguay, elle aiderait
à supporter le froid de l'hiver*.

* Source : Wikipédia
 

Située dans
le 9e arrondissement
de Paris, la rue de Mogador débute au 46 bd Haussmann
et se termine au 75 rue Saint-Lazare. Mogador est
également l'ancien nom
de la ville d'Essarouira,
au Maroc*.

 
 

Le glaïeul (famille des Iridacées)
est une plante bulbeuse à floraison estivale originaire d'Afrique du Sud, pouvant mesurer jusqu'à 1,20 m.

Son nom dérive du latin gladius, signifiant “glaive”, en raison de la forme de ses feuilles.

Associé au romantisme,
il aurait le pouvoir de
rendre follement amoureux
ses destinataires.

Placé au centre d'un bouquet,
il indiquerait l'heure d'un rendez-vous par le nombre de ses fleurs.

 
 
 
AUTRES BONUS
PERCEVALE I    PERCEVALE II   PERCEVALE III   PERCEVALE IV   PERCEVALE V
PERCEVALE VI PERCEVALE VII PERCEVALE VIII PERCEVALE IX PERCEVALE X
L’INTÉGRALE I L’INTÉGRALE II LE GANG… QUAND LES… PARCE QUE…
LA VIE EST… FOLLE D'ELLE ÉTERNELLES LE PRINCE… AVEC OU
UNE VIE EN UN OUI… LE ROSE EST… À LA VIE… L’INTÉGRALE I
L’INTÉGRALE II L’INTÉGRALE III PERSÉPHONE PANDORA LORELEI
L’INTÉGRALE DÉCADES LE POISSON…    
 
 
 
 
D É C O U V R E Z ---É G A L E M E N T
 
 
     
 
 
 
 
     
   
 

     
 
 
 
 
 
   
     
     
 
     
 
 
     
 
         
 
 
 
ACCUEILNEWSTRACKLIST CATALOGUE CONTACT
....................................................................
© Anne de Gandt I 2019 — Tous droits réservés.