ACCUEIL NEWS TRACKLIST CATALOGUE CONTACT



 

  Percevale -
I. Les Spectres du temps

Rois, reines et sorcières des châteaux endormis révèlent parfois bien des surprises ! Un nom ancien, des rêves mystérieux… L’héroïne, aidée de ses comparses Roiteleau et Croquignol, tente
de retrouver un pan caché de son histoire. Mais la frontière qui sépare le rêve et la réalité est ténue…


Ebook disponible dans tous les formats numériques.
 









EXTRAIT
BONUS
FEUILLETER

 





























2,48 € -/ -$2.99 (prix indicatif)



       





 



 

 

E X T R A I T
 
 
COULOIRS & LABYRINTHES


V
alceper s’extirpa du miroir où il s’était caché ; il avait la faculté de se fondre dans la matière, ce qui lui permettait de changer de forme à volonté. Le Garde passa devant lui sans le remarquer puis disparut à l’angle du couloir ; le reflet, dès qu’il fut parti, longea le mur puis s'introduisit dans une pièce au hasard. Un frôlement, soudain, l’immobilisa : le Roi, dans un soupir, entra, referma la porte derrière lui, s’allongea sur le lit bleu nuit puis s’endormit ; sa couronne d’or, sertie de joyaux, glissa d’un mouvement feutré et roula en silence sur le tapis ; la lune, au-dehors, se montra et éclaira la pièce, révélant les motifs d’une grande tapisserie.
Une licorne immaculée, entourée d’arbres et d’oiseaux, était représentée à l’orée d’une forêt gorgée de fruits et de fleurs ; à l’arrière-plan se dressaient deux châ-teaux, l’un blanc, l’autre noir. Le ciel, parsemé de nuages roses, bordait une sphère où évoluaient des anges bleu outremer, nimbés de lumière. Au-dessus du château noir volaient des démons calcinés, qu’engloutissaient des gueules de dragons an-ciens et oubliés ; sous terre, des cortèges de spectres sans âme défilaient le long de passages condamnés.
Valceper contemplait la finesse des broderies qui composaient la scène lorsque le Garde se présenta. Le Roi, aussitôt, s’éveilla.
– Pardonnez-moi, j’ignorais que vous étiez là ! s’excusa le soldat, confus.
– Ça va, oublions cela… je m’étais assoupi, maugréa le souverain dans un bâille-ment. Que voulez-vous ?
– J’ai entendu du bruit.
– Voyez, je suis seul.
Il s’assit sur le lit en soupirant.
– Éternellement seul !
– Votre Majesté, Percevale s’est enfuie.
– Qui ça ?
– Percevale ! Vous l’avez rencontrée tout à l’heure…
– Ah… je ne m’en souviens pas.
Il eut l’air absent.
– L’avez-vous retrouvée ?
– Pas encore. Justement, je croyais que…
– Laissez-moi, maintenant.
– Ah… bien, Majesté.
Le Garde se retira ; le Roi se rallongea.
– Percevale…
Il se rendormit peu à peu. Valceper, profitant de son sommeil, quitta la pièce à pas feutrés ; à son départ, la lune se voila, puis l’œil de la licorne brilla.

> Voir aussi les premières pages.


 





   
 
B A N D E -- -A N N O N C E

 

 


S U P P L É M E N T S
     
 
Dans la pyramide…
 
     
 
 

Valceper

-------------------------
Laisse-moi prendre
ta place, je serai
ainsi le nouveau Roi !”
-------------------------

Reflet de Percevale.

Il symbolise les forces antagonistes qui nous empêchent d'accéder
à ce que nous sommes.

Il ne peut être vu qu’à contre-jour, au lever et au coucher
du soleil, grâce à la
diffraction de la lumière.

Sa capacité à se fondre
dans la matière lui permet
de circuler librement
à travers elle.


 
     
 
AUTRES BONUS
PERCEVALE I    PERCEVALE II   PERCEVALE III   PERCEVALE IV   PERCEVALE V









PERCEVALE VI
PERCEVALE VII
PERCEVALE VIII
PERCEVALE IX
PERCEVALE X









L’INTÉGRALE I
L’INTÉGRALE II
LE GANG…
QUAND LES…
PARCE QUE…









LA VIE EST…
FOLLE D'ELLE
ÉTERNELLES
LE PRINCE…
AVEC OU









UNE VIE EN
UN OUI…
LE ROSE EST…
À LA VIE…
LE TEMPS DU…









L’INTÉGRALE I
L’INTÉGRALE II
L’INTÉGRALE III
PERSÉPHONE
PANDORA









LORELEI
L’INTÉGRALE
DÉCADES
LE POISSON…
 
 







 
 




 
D É C O U V R E Z ---É G A L E M E N T
 
 
     
 








 








 






 
 
 
 





 
     
   
 

     
 








 








 








 





   
     
     
 
     
 





 




   
 
         
 





 
 
ACCUEILNEWSTRACKLIST CATALOGUE CONTACT
....................................................................
© Anne de Gandt I 2021 — Tous droits réservés.




 

 ^